Gestion environnementale des Plages et leurs abords

La production du rapport technique « Gestion environnementale des plages et de leurs abords » a été validée en Groupe technique Plages en 2019, dans l’optique de renforcer la prise en compte de la gestion environnementale dans les démarches plans-plages.

 

La mise en œuvre ou le réaménagement des plans-plages en Nouvelle-Aquitaine répondent à une exigence de qualité en termes de services et de qualité de l’accueil, de sécurité, de gestion environnementale, de prise en compte des risques naturels, de préservation des espaces naturels et des paysages, de gestion des flux et de développement des mobilités alternatives, de gestion des pratiques et animations.

L’étude préalable pour la mise en œuvre ou le réaménagement des plans-plages doit aborder et proposer des recommandations sur ces sept thèmes. Le schéma d’aménagement et de gestion du site s’attache ensuite à prendre en compte ces recommandations pour définir le projet d’aménagement et de gestion durable.

La production du rapport technique « Gestion environnementale des plages et de leurs abords » a été validée en Groupe technique Plages en 2019, dans l’optique de renforcer la prise en compte de la gestion environnementale dans les démarches plans-plages. Les membres techniques du GIP Littoral ont retenu deux thématiques principales :

  • La gestion des déchets, concernant les poubelles, les mégots ou les bacs à marées, ainsi que l’articulation avec la mise en œuvre de la redevance incitative ou les démarches citoyennes,
  • La gestion de l’eau et plus spécifiquement ce qui concerne les équipements de toilettes et de douches.

Cette note présente un état des lieux des initiatives existantes en matière de gestion environnementale sur les plages et leurs abords pour faciliter la mise en œuvre de ces démarches sur les territoires. Elle identifie également des solutions innovantes en matière de gestion des déchets et de l’eau sur les plages ainsi que les démarches de communication ou de sensibilisation qui peuvent y être associées.

Le diagnostic réalisé constitue une approche globale et ne se veut pas exhaustif. Il s’appuie sur des recherches bibliographiques et des échanges ciblés avec les membres et partenaires du GIP Littoral pour disposer d’une vision représentative des différentes démarches existantes. Les sites étudiés concernent des types de plages variés pour alimenter les retours d’expériences sur les pratiques actuelles ou à venir, identifier les opérations fonctionnelles ou les points de vigilance, en tirer les avantages et inconvénients.

Ainsi, ce rapport peut servir d’appui pour identifier des dispositifs permettant de préserver l’environnement autour des plages, valoriser l’image des communes littorales, sensibiliser l’ensemble des acteurs des territoires et les usagers des plages sur la réduction des déchets et l’utilisation raisonnée de l’eau, améliorer l’accueil touristique et l’attractivité des plages.

L’accompagnement d’un premier territoire dans la démarche

Une dynamique importante de réhabilitation des plages du territoire de Côte Landes Nature a été entamée dès 2013 (Plage de Contis en 2013, Plage du Cap de l’Homy et de Léon en 2017, plages lacustres et océanes de Vielle Saint Girons en cours).

Le territoire de Côte Landes Nature s’est porté volontaire pour être site pilote en 2020 dans le but de traiter ce sujet à une échelle supra-communale et de manière opérationnelle sur ses 7 plages océanes et lacustres. Afin de mieux cadrer le sujet, un rapport technique a été produit par le GIP Littoral faisant état des initiatives existantes concernant les démarches de gestion environnementale des plages et de leurs abords avec analyse des retours d’expériences et synthèse des conditions de mise en œuvre.

La démarche s’est articulée autour de 3 phases :

  1. le diagnostic des sites venu confirmer et/ou affiner les enjeux dans les différents domaines, le positionnement des sites concernés ;
  2. la définition de la feuille de route 2021 et 2022 pour le territoire de Côte Landes Nature : l’ensemble des aménagements à prévoir et leur étagement sur l’année.
  3. les modalités d’animation, de suivi et d’évaluation des actions

La feuille de route prévoit notamment pour 2021 :

  • La mise en place des plages sans poubelles pour l’ensemble des plages océaniques du territoire dès 2021
  • La généralisation des bacs à marée sur l’ensemble des plages océanes pour octobre 2021
  • Le renforcement de la lutte contre les mégots grâce aux dispositifs Ecomégot
  • La réalisation d’un plan de communication global sur ces sujets par la CdC Côte landes Nature accompagnée de son office de tourisme intercommunal (réalisation d’une signalétique commune, élaboration de messages de communication notamment dans les navettes du territoire, etc.)