Marais de Brouage

Porteur du projet : Entente intercommunautaire du marais de Brouage (CdC du bassin de Marennes et CARO)

Espace Naturel Fréquenté
Action en cours

Contexte

Enchevêtrement de prés humides, de canaux et d’anciens marais salants aménagés entre le XI ème et le XIVème siècle, le marais de Brouage s’étend sur plus de 10 000 hectares répartis sur treize communes. L’élevage a, jusqu’à aujourd’hui, favorisé le maintien d’une mosaïque de milieux et d’habitats, propice à l’accueil d’une faune et d’une flore très riches dans ce marais classé en zone Natura 2000. Le caractère très particulier et remarquable de cette zone humide invite à réfléchir au-delà des stricts bassins de vie. Depuis 2016, la CdC du Bassin de Marennes et la communauté d’agglomération Rochefort Océan mettent en œuvre une gestion commune du marais de Brouage dans un objectif de préservation et de valorisation du marais.

Descriptif et état d’avancement du projet

Ressource en eau :
L’objectif est d’agir sur la gestion de la zone humide et de la ressource en eau pour concilier les fonctions environnementales et satisfaire les usages actuels (élevage, céréaliculture, ostréiculture, chasse, pêche, tourisme…). Le projet est accompagné par l’agence de l’eau Adour-Garonne, le Département et la Région, via un Contrat de Progrès de territoire signé pour 3 ans avec une enveloppe de 3.7 milions d’€ HT. L’opération de reconquête du marais envisage des actions de curage du réseau de canaux, de restauration d’ouvrages hydrauliques, de lutte contre la jussie, et doit aboutir à un protocole expérimentale de gestion des niveaux d’eau.
Préserver les pratiques extensives d’élevage :
Le soutien à l’activité d’élevage, bovin notamment, fait l’objet d’un programme d’actions au regard de son impact majeur sur la préservation du marais, de ses paysages et de sa biodiversité mais aussi au regard des difficultés que connaît la filière. Soutenu par les ministères de l’Agriculture et de l’Environnement, ils ‘agit d’opérations autour de la gestion collective du foncier, adaptation des pratiques pastorales au milieu, bonne santé animale et respect de l’environnement, valorisation des produits …
Mise en valeur du patrimoine, sensibilisation du public :
Le secteur - qui accueille des centaines de milliers de visiteurs par an grâce notamment à la citadelle de Brouage – fait l’objet d’actions de développement de l’itinérance à vélo, de sensibilisation et d’éducation à destination de divers publics, de réflexions sur les patrimoines bâtis et immatériels du marais…
Outre une animation dédiée au projet, avec le recrutement d’une Chargée de mission en 2017, des instances d’échange et de concertation ont été mise en place comme le Parlement du marais. En 2019, les élus ont fait le choix de s’engager dans une réflexion autour de l’engagement d’une Opération Grand Site. Elle apporterait une reconnaissance au projet générant un effet levier pour un développement local durable. Le paysage devra désormais être le fondement de l’action sur la zone humide.

Voir tous les projets