Stratégie d'accueil des Plages de Gironde soumises à pression

Aménagement durable des plages
Mobilité

Les plages les plus proches des agglomérations, grands espaces de nature sauvage si caractéristiques du littoral de Nouvelle-Aquitaine, constituent des secteurs récréatifs largement plébiscités par les populations urbaines de proximité et pour certaines plages les plus proches des agglomérations, la fréquentation a aujourd’hui atteint des niveaux interrogeant la capacité d'accueil de ces espaces naturels.

Plage - CRT Nouvelle Aquitaine

L'enquête "Les Bordelais et la Plage"

Une enquête menée auprès des métropolitains a également mis en avant des habitudes très marquées des usagers de proximité (heures de départ et de retour de la plage, sites fréquentés-connus, modes d’accès…). Ainsi, les 2/3 des personnes interrogées se rendraient sur un secteur délimité entre Lège et Lacanau, et ne connaitraient finalement que peu la diversité de « l’offre plages » du territoire. Enfin, les 3/4 des personnes interrogées indiquent dans cette même enquête, avoir déjà renoncé à se rendre à la plage par crainte des embouteillages, et c’est ce qui a poussé les communes littorales à tester une offre de services innovante s’adressant en premier lieux aux clientèles de proximité en vue d’optimiser les flux vers la plage. 

Une Stratégie d’accueil pour les plages de Gironde soumises à la pression métropolitaine bordelaise

Les 3 communes de Lacanau, du Porge et de Lège Cap Ferret sont toutes engagées dans une démarche de réaménagement durable de leurs plages. Ces démarches ont amené ces collectivités, en coopération avec le GIP Littoral,  a dressé des constats communs : une fréquentation qui s’accroit en nombre et sur une période élargie ; des projections démographiques sur les territoires littoraux et sur la Métropole qui ne devraient pas ralentir les phénomènes, des problématiques d'hyperfréquentation sur certaines plages et/ou axes routiers sur des périodes élargies ; une gouvernance et des configurations territoriales spécifiques à chaque site rendant difficile la prise en compte des effets reports d’un site sur l’autre ; des orientations communes non valorisées (autour de la gestion environnementale ou encore le travail réalisé sur les offres alternatives à la voiture...), une absence de communication globale auprès des usagers de proximité et peu d’échanges sur ces questions avec la Métropole Bordelaise ; et enfin l'observation de nouveaux comportements (en matière de baignade, d’environnement, d’usages, de pratiques sportives…) générant des problématiques de sécurité. 

Sur cette base, elles ont validé une feuille de route autour de 4 axes : 

  • Se doter d'une capacité de mesure de flux pour informer et piloter
  • Répondre aux pressions et accompagner les évolutions par la construction partenariale des alternatives en matière d'offre
  • Planifier les nouvelles offres de mobilité pour faciliter et fluidifier l'accès et préserver l'environnement
  • Anticiper les besoins en matière de nouvelle offre de plage en portant et en incarnant une image nouvelle des plages 

La saison estivale 2021 a  notamment été mise à profit pour expérimenter des dispositifs de remontée d'informations en temps réel sur les taux de remplissage des parkings. Ce premier test a mis en évidence la faisabilité technique de ces dispositifs mais également des attentes importantes de la part des usagers sur ce type d'informations. La validation définitive de la feuille de route doit maintenant permettre de structurer le portage de ce plan d'actions ambitieux qui vise à maintenir une fréquentation soutenable des plages. 

Extrait outil de datavisualisation de la donnée de remplissage
Toutes les ressources "Aménagement durable des plages"

ou toutes les ressources