Consultation en cours pour l’étude d’élaboration de la stratégie locale de gestion de la bande côtière de la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique

Actualités
Erosion côte sauvage @CARA

La Communauté d’Agglomération Royan Atlantique (CARA) exerce la compétence Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations (GEMAPI) depuis le 1er janvier 2018. Sur un territoire qui a été fortement impacté par les tempêtes Martin (1999) et Xynthia (2010) le risque de submersion marine est une préoccupation majeure de la CARA qui s’est engagée à définir et à veiller au bon fonctionnement des systèmes d’endiguement ayant un rôle dans la protection des personnes, en lien avec deux Programmes d’Actions et de Prévention des Inondations (PAPI).

Le littoral de l’agglomération royannaise présente une grande diversité d’environnements qui contribuent à sa richesse et à son attractivité. Dans sa partie estuarienne, on retrouve une alternance de falaises rocheuses et de petites plages (conches), tandis que la dune sableuse prédomine sur sa façade océanique, au niveau du massif de la Coubre. Comme souvent à proximité des embouchures d’estuaires, les dynamiques sédimentaires sont fortes et des problématiques d’érosion côtière sont également présentes que ce soit sur les côtes sableuses ou sur les côtes rocheuses.

La sécurité des biens et des personnes et la garantie de la sécurité du public constituent des enjeux majeurs sur les côtes rocheuses et les côtes sableuses de la CARA. En effet, le littoral de la CARA est marqué par une population en constante augmentation et son attractivité est forte, avec une activité touristique et de plein air très importante.

Ainsi, au regard des fortes dynamiques d’érosion identifiées sur la côte sableuse, et des préoccupations grandissantes concernant les risques de mouvements de terrain des falaises abritant des enjeux, la CARA souhaite mettre en place une stratégie locale de gestion de la bande côtière, afin de réduire la vulnérabilité des populations, des biens et des activités à l’érosion côtière. Elle a donc décidé de lancer une étude pour élaborer cette stratégie locale.

L’élaboration de cette stratégie locale doit permettre à la CARA : d’avoir une vision globale de la problématique d’érosion côtière sur son littoral et d’assurer un rôle de coordination ; de partager des objectifs territoriaux avec les communes ; et de définir progressivement les compétences des différents acteurs publics (lien avec la GEMAPI) et privés dans le cadre de la construction d’un programme d’actions. Cette stratégie locale sera élaborée dans le respect des orientations de la stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte, ainsi que dans le cadre de la stratégie régionale de gestion de la bande côtière élaborée par l’État, le Conseil Régional, les Conseils Départementaux et l’ensemble des intercommunalités littorales, réunis au sein du GIP Littoral en Nouvelle-Aquitaine. Des adaptations ont été apportées à la méthodologie régionale pour tenir compte des spécificités du littoral local, de l’étendue de la zone d’étude, et des interactions potentielles avec le risque de submersion marine en Charente-Maritime.

La consultation a été lancée et est en ligne jusqu’au 4 octobre.