Mission d'étude sur les Résidences secondaires

Foncier
Démographie

L’étude sur les résidences secondaires du littoral de Nouvelle-Aquitaine s’inscrit dans l'axe 1 du projet partenarial Littoral 2030, avec la nécessité de mener une réflexion sur la place des résidences secondaires, les nouvelles pratiques et leur impact présentiel sur les territoires.

Vue Biarritz

La place des résidences secondaires dans les territoires littoraux de Nouvelle-Aquitaine

Les mutations démographiques, résidentielles, économiques et sociales des dernières décennies, ont modifié les modes de fonctionnement des territoires du littoral aquitain et leur organisation territoriale. La question des risques naturels amène également les territoires à s’interroger sur la pérennité du modèle de développement touristique et urbain.

Dans ce cadre les enjeux démographiques et ceux liés à l’habitat sont majeurs, dans un contexte d’expansion continue de la population permanente et touristique et de forte dynamique de la construction. 

Ainsi, la connaissance sur le parc de logement, en particulier de résidences secondaires constitue un point essentiel pour éclairer les débats publics et la prise de décision. En tant que logements dédiés à une occupation non permanente, les résidences secondaires entrent de plusieurs façons dans les questionnements des acteurs et politiques publics dans une recherche d’équilibres sur le plan de l’aménagement et du fonctionnement territorial. En effet, les résidences secondaires contribuent de plus en plus à la croissance du parc de logements. Elles sont considérées comme un atout pour la vitalité des territoires (qui se traduit par une attractivité et des activités économiques liées au tourisme) en particulier dans les zones de faible densité. Elles contribuent à maintenir une population présente et des services publics ou privées. Elles peuvent aussi être perçues comme une contrainte pesant sur la demande de logement en particulier dans des zones de tension immobilière à proximité d’agglomérations, du fait de l’espace et de la capacité d’accueil qu’elles « consomment ». Elles entrent aussi en concurrence avec l’offre marchande traditionnelle d’hébergements touristiques (résidences de vacances, hôtels).

Les objectifs de la mission d'étude sur les résidences secondaires

Afin de mener cette étude,  le GIP Littoral a souhaité s'attacher l'expertise de l'INSEE dans le cadre d'une convention de partenariat. Elle constituera une première étape de réflexion avec la constitution et le partage d’un socle commun de connaissances sur la thématique « Résidences secondaires » à l’échelle des territoires littoraux de la Région Nouvelle-Aquitaine. Les axes de réflexion développés s'articuleront autour d'un état des lieux des logements, des caractéristiques de leurs propriétaires, ainsi que des phénomènes de bascule entre résidence secondaire et résidence principale. La maille d'étude sera celle des EPCI constitutives des Scot littoraux de Nouvelle-Aquitaine.

La mission se déroulera entre octobre 2021 et mars 2022. 

Toutes les ressources "Foncier"

ou toutes les ressources