Stratégie d'accueil des plages de Gironde : vers une amélioration de l'information

Jeudi, 29 avril, 2021

Depuis 2010, les opérations de réaménagement des plages se sont multipliées en Nouvelle-Aquitaine. Reconnues comme prioritaires par le partenariat littoral réuni au sein du GIP littoral au regard de leur rôle dans la destination, les plages représentent aussi un enjeu territorial majeur. Pour répondre aux attentes de l’ensemble des usagers, il était devenu nécessaire de renouveler et de repenser le fonctionnement de ces espaces naturels et fragiles, aménagés dans les années 80. Les modes d’accès et la proposition de solutions alternatives à la voiture, l’amélioration de l’offre de services au regard des usages qui s’y déploient constituent le cœur de cette politique régionale.

Les plages les plus proches des agglomérations, grands espaces de nature sauvage si caractéristiques du littoral de Nouvelle-Aquitaine, constituent des secteurs récréatifs largement plébiscités par les populations urbaines de proximité et pour certaines plages les plus proches des agglomérations, la fréquentation a aujourd’hui atteint des niveaux interrogeant la capacité d’accueil de ces espaces naturels et la capacité des collectivités à accueillir de manière apaisée et sécurisée les usagers.  Pour les plages de Gironde et du nord des Landes concernées par la pression de la métropole bordelaise, cette problématique locale a engendré un certain nombre de questions : quelle est la fréquentation réelle sur les plages ? comment gérer au mieux les pics de fréquentation, voire les limiter ? peut-on envisager des reports d’une plage à l’autre ?

Pour répondre à ces questions, les membres du GIP ont lancé plusieurs actions, dès 2016 :

Ces différents travaux ont conduit les membres du GIP littoral à adopter, en 2019, le plan d’actions suivant :

  • la qualification des données plages existantes et leur ouverture en open data. Ces données ont été valorisées sur une carte dynamique, élaborée en partenariat avec le GIP ATGeRI : https://www.pigma.org/public/visualiseur/mviewer/?config=apps/donneesplages/donneesplages.xml
  • S’il a été envisagé dans un 1er temps un équipement de plusieurs sites de la région sur des dispositifs permettant de remonter une information sur la fréquentation des espaces de plages, il a été convenu, de privilégier un accompagnement à la demande des territoires dans le cadre de stratégie d’accueil sur les plages.

C’est dans ce cadre que la « Stratégie d’accueil des plages de Gironde soumises à pression métropolitaine » a été lancé début 2020.

La stratégie d’accueil des plages de Gironde soumises à pression métropolitaine

Cette mission d’étude prospective a conduit les partenaires a validé les grands principes d’une stratégie cohérente. Les grands principes adoptés sont les suivants :

1/ Se doter d’une capacité de mesure de flux pour informer et piloter

2/ Répondre aux pressions et accompagner les évolutions par la construction partenariale des alternatives en matière d’offre

3/ Planifier les nouvelles offres de mobilités pour faciliter et fluidifier l’accès et préserver l’environnement

4/ Anticiper les besoins en matière de nouvelle offre de plage en portant et en incarnant une image nouvelle des plages

Une feuille de route et ses déclinaisons opérationnelles a également été adoptée par le partenariat technique. Parmi les différentes actions repérées, les partenaires ont fait le choix de lancer de manière expérimentale et dès cet été 2021, l'équipement des sites par des outils de mesure permettant de répondre aux différents besoins identifiés :

  • Un besoin de connaissance et d’observation objectives des fréquentations
  • Un besoin de pilotage et d’aide à la décision pour les collectivités et pour l’ONF
  • Un besoin de pouvoir délivrer de l’information aux usagers

Une lettre de commande a été transmise le 29 avril 2021 aux entreprises susceptibles de répondre à cette demande, ainsi qu’aux réseaux économiques de la région pour répondre à ces besoins de manière opérationnelle. Les réponses sont attendues pour le 20 mai.

Très concrètement, cette 1ère action va permettre à minima :  

  • Pour le Porge et Lège Cap Ferret, de produire et utiliser une donnée permettant d’indiquer aux usagers le remplissage des parkings automobiles (temps réels en 2021/ prédictif en 2021 si faisable)
  • A Lacanau, de produire et utiliser une donnée permettant de mieux comprendre et gérer les flux sur le territoire et notamment la manière dont ils se répartissent entre le bourg, la plage et les différents secteurs Nord, Centre et Sud de la station balnéaire (par exemple : retarder les départs pour fluidifier les accès routiers en valorisant l’offre alternative aux plages)  

Ce projet s’inscrit toujours dans la démarche en open data.  La donnée produite a vocation à pouvoir être réutilisée dans plusieurs cadres et la remontée de cette donnée sur différents canaux : des canaux existants qui seront exploités dès cet été 2021 (Site des villes, des offices de tourisme, les panneaux lumineux …). La donnée devra être compatible pour une utilisation sur tous types de supports (applications, sites internet, Panneaux …) et de différents partenaires (privés, publics). Il est donc attendu dans le cadre de la commande la livraison des API et Widget nécessaires à la remontée des flux sur les canaux identifiés.